OK… Le Doc Boucher exagère, mais il en revient toujours à un point important : l’équilibre.