Métabolisme de base 101

Je vous souhaite la bienvenue à cette exceptionnelle présentation où je vous explique ce qu’est le
métabolisme de base.

Un petit cours 101 pour comprendre l’importance du fonctionnement de votre métabolisme afin de
déterminer si vous stockerez ou si vous brûlerez du gras.

Qu’est-ce que le métabolisme de base? C’est la quantité d’énergie que votre corps dépense au repospour que les cellules de tous les organes (la peau, le cerveau, le cœur, l’ossature, les muscles, les reins, le foie, etc.) puissent accomplir leur travail. Le métabolisme de base est une mesure d’énergie exprimée en calories.

Imaginons un métabolisme moyen à 1 500 calories/jour. Ce qui veut dire qu’en étant assis toute la journée à ne rien faire, votre corps dépensera 1 500 calories afin que toutes vos cellules accomplissent
leur travail. Puisque le métabolisme de base est exprimé en calories, il ne faut pas oublier qu’il est l’expression de la distribution de vos réserves énergétiques. Il ne faut pas penser que tout s’arrête-là, car
pour produire ces calories, vous devez manger. Qu’est-ce qui contient l’énergie que vous consommez?

Les protéines, les lipides et les glucides. Plusieurs facteurs vont influencer la distribution de vos réserves énergétiques. Lorsque vous mangez, où sera dirigée l’énergie chimique contenue dans vos aliments?

Sera-t-elle dirigée vers la zone de stockage, sera-t-elle dirigée vers le foie pour une plus grande production d’énergie ou vers la musculature pour la production de travail musculaire et la production de chaleur? Les calories ne vous le diront pas… Pour le savoir, il faut analyser votre métabolisme de base.

Plusieurs facteurs peuvent influencer la distribution des réserves énergétiques et certains facteurs
peuvent diriger l’énergie vers la zone de stockage de gras en vous faisant engraisser. Qu’est-ce qui amène l’énergie à être dirigée vers la zone de stockage de gras? C’est votre alimentation.

Si vous consommez trop ou trop peu de calories, vous allez engraisser. Si votre répartition en protéines, lipides et glucides ne correspond pas aux besoins de votre métabolisme, vous risquez d’engraisser.

Par exemple, si vous êtes une personne donc le corps préfère l’utilisation des lipides et que vousconsommez trop de glucides, vous produirez donc un surplus d’insuline qui amènera un stockage de
gras. Pour éviter que le corps dirige l’énergie vers la zone de stockage et pour qu’il la dirige davantage vers le foie et la musculature afin de maigrir et de brûler davantage de lipides, il faut trouver un équilibre de vie.

Qu’est-ce qui implique l’équilibre de vie? Votre nutrition, votre apport en calories et l’équilibre entre les protéines, les lipides et les glucides, le tout adapté à votre métabolisme de base. Il y a aussi un sommeil
adéquat et un niveau de stress normal. Si vous faites face à un stress élevé quotidiennement, vous aurez plus de difficultés à maigrir, du moins pour la plupart d’entre vous.

Votre niveau d’énergie général. Si par exemple, vous commencez à vous entraîner et vous augmentez régulièrement le volume d’entraînement et vous réalisez que vous ne maigrissez plus, mais que vous commencez à engraisser, c’est que vous dépensez trop d’énergie par rapport à ce que votre corps est capable de gérer.

Plusieurs facteurs environnementaux, comportementaux, physiologiques et métaboliques feront en sorte que vous trouverez un équilibre et que vos réserves énergétiques seront dirigées vers le foie et la musculature ou malheureusement seront dirigés vers la zone de stockage.

Comment mesure-t-on le métabolisme de base? De trois façons :
1. On utilise des formules et des équations élaborées scientifiquement et qui tiennent compte del’âge, du poids et de la grandeur. Il y a quand même une marge d’erreur.


2. Tenir compte de la masse maigre (la masse des muscles, des os et des viscères), c’est-à-dire tout ce qui ne contient pas de gras dans le corps. Si vous avez à la maison une balance à impédance
qui vous permet de connaître votre pourcentage de gras, il est donc plus facile d’estimer votre masse maigre pour pouvoir ainsi faire le calcul de votre métabolisme de base.


3. La manière la plus précise d’évaluer le métabolisme de base, c’est avec un analyseur de gaz respiratoire qui détermine l’oxygène que vous respirez et le CO 2 que vous expirez. La respiration
est le reflet de votre activité cellulaire.

Pour produire de l’énergie, vous devez consommer de l’oxygène. Pour chaque litre d’oxygène consommé, vous dépensez 5 calories. De quelle manière sont dégradés les protéines, les lipides et les glucides dans votre corps pour produire de l’énergie? Le tout se fait par les cellules. Les macronutriments (protéines, lipides et glucides) se dégradent dans les cellules et lors du processus de dégradation pour libérer l’énergie chimique qui sera utilisée par vos cellules, les protéines, les lipides et les glucides libèrent chacun une
quantité différente de molécules de CO2 .

Ainsi, lorsqu’on établit la relation entre l’oxygène consommé et le CO2 que vous expirez, nous pouvons déterminer la quantité de calories dépensées au repos, le métabolisme de base et le carburant préféré de votre corps au repos.

Préfère-t-il comme pour 70 % de la population utiliser en source mixte les lipides, glucides et protéines? Votre métabolisme est-il plus efficace avec des lipides ou si malheureusement il carbure aux glucides (ce qui indique que vous stockez beaucoup plus de gras)?

Si vous comprenez le fonctionnement de votre métabolisme, vous serez en mesure de déterminer votre apport en calories, la répartition entre les protéines, lipides et glucides et ainsi atteindre plus facilement votre objectif de perte de poids.

Si vous êtes un athlète, vous pourrez ajuster votre apport calorique plus précisément en fonction de votre dépense énergétique et ainsi atteindre plus facilement vos objectifs de
performance.

L’étude du métabolisme est quelque chose de fascinant. J’espère que ces informations vous ont été utiles.

Si vous avez besoin d’aide ou si vous avez des questions, vous pouvez m’écrire à l’adresse suivante : info@denisboucher.com.


Autres publications qui pourraient vous intéresser

>