Révélations chocs sur votre métabolisme et la perte de poids

Vous faites de l’exercice, ou vous vous entraînez pour dépenser des calories, dans l’espoir de maigrir. Et vous imaginez que, plus vous dépensez de calories, plus vous allez maigrir. 

Est-ce ainsi que cela fonctionne? Malheureusement, non.

Pourquoi? 

Utilisons des chiffres :

À titre d’exemple, imaginons que votre métabolisme de base soit de 1 500 calories. Donc, au repos, simplement pour que votre corps fonctionne, vous dépensez 1 500 calories. Maintenant, vous faites de l’exercice et vous dépensez 500 calories. Vous imaginez, ou vous avez assumé que vous devez ajouter ces 500 calories de dépense énergétique liée à l’exercice à votre métabolisme de base. Vous vous dites donc, mon métabolisme de base est de 1 500 calories, j’y ajoute 500 calories, j’ai donc dépensé 2 000 calories dans ma journée.

Vous assumez que ce calcul est le bon. Et ainsi, jour après jour, entraînement après entraînement, que faites-vous? Vous tentez d’augmenter votre dépense énergétique. Vous vous entraînez avec une plus grande intensité, vous augmentez la durée de vos entraînements, afin d’augmenter encore plus votre dépense calorique. 

Et vous faites cela parce que vous croyez que cette dépense énergétique s’additionne automatiquement à votre métabolisme de base.

Malheureusement, ce n’est pas ainsi que ça se passe. Votre métabolisme accepte un écart de dépense énergétique restreint. 

Restons dans les exemples : 

Votre métabolisme de base est de 1 500 calories. Imaginons qu’il accepte un écart de dépense énergétique de 400 calories. 

1 500 calories + les 400 calories, vous donne 1 900 calories. Donc, votre corps, votre métabolisme accepte un écart de dépense énergétique allant jusqu’à 1 900 calories. Que se passe-t-il maintenant, lorsque vous avez dépensé 2 000 calories? Vous avez donc, avec 2 000 calories, dépensé 100 calories de plus que ce que votre métabolisme est capable de gérer en termes d’écart de dépense énergétique. Que se passe-t-il? Votre métabolisme de base va ralentir de 100 calories.

Si votre métabolisme de base est de 1 500 calories et que vous avez dépensé 500 calories, il n’additionne pas les 500 calories à vos 1 500 calories. Pourquoi? Parce qu’il n’accepte qu’un écart de 400 calories.  Mille-neuf-cents calories (1 900) au maximum. 

Donc, si votre métabolisme de base est de 1 500 calories, et que vous avez dépensé 2 000 calories, et que votre métabolisme de base accepte un écart à 1 900 calories, vous avez dépensé 100 calories de plus que ce que votre métabolisme accepte de gérer.

Qu’est-ce que fait votre métabolisme de base? Il diminue de 100 calories. Il ralentit de 100 calories. Ainsi, si vous avez dépensé 500 calories, donc 100 calories de plus que ce que votre métabolisme est capable de gérer, il passera de 1 500 calories à 1 400 calories, auxquelles vous additionnerez vos 500 calories de dépense énergétique liée à l’entraînement.

1 400 calories + vos 500 calories, vous aurez donc dépensé 1 900 calories, représentant l’écart que votre métabolisme accepte de gérer en termes de dépense énergétique.

N’est-ce pas fantastique?

Je sais que je viens de vous donner un coup de marteau, je viens de vous frapper solidement. Je sais que vous êtes déçus. Parce que, pendant des années, vous avez cru qu’il faut vous épuiser à dépenser le maximum de calories pour perdre du poids. Et je viens de vous dire qu’en réalité, votre corps ne dépensera jamais davantage que l’écart de dépense énergétique qu’il accepte de gérer, auquel il est capable de faire face. Il va toujours diminuer. Plus vous dépensez de calories, plus votre métabolisme va ralentir pour compenser l’excès de dépense énergétique. Ce qui veut dire, je sais que vous êtes déçus, mais quelle est la bonne nouvelle, dans tout ça?

C’est que vous n’avez pas besoin de dépenser énormément de calories pour perdre du poids. Vous devez connaître votre zone physiologique. Vous devez connaître comment fonctionne votre métabolisme, quel écart de dépense énergétique il est apte ou accepte de gérer, et vous maigrirez! C’est pourquoi tous mes clients qui s’entraînent à basse intensité et à bon volume, en gérant efficacement leur zone physiologique et cet écart de dépense énergétique que le métabolisme accepte, perdent du poids.

Sur ce, bonne réflexion! Si vous avez des questions, et que je vous ai trop troublés, info@denisboucher.com, mon magnifique site Internet 

À partir de maintenant, s’il vous plaît, entraînez-vous sainement, et intelligemment. 


Autres publications qui pourraient vous intéresser

>